Pendant les vacances, j'ai essayé de lire afin de réduire la pile qui est dans ma table de nuit...

J'ai commencé par un livre assez facile à lire et que j'avais commencé il y a quelques temps. C'est un de ces ouvrages où l'on peut lire deux pages et arrêter car chaque petit chapitre correspond à l'explication d'une expression.
"Philippe Delerm décrit comme personne les instants familiers à chacun de nous, et restitue, presque intacts, nos petits agacements, nos plaisirs furtifs, les grands moments de solitude et les émerveillements... Au fil de ces petites phrases toutes faites, faussement anodines, il démasque les sentiments enfouis et met à nu l'émotion."

20_230900

 

J'ai poursuivi avec ce gros livre là..."RECHERCHE : JF pour garder petit garçon de 4 ans. Gaie, enthousiaste, altruiste - tendance maso. Capable de s'occuper seize heures d'affilée d'un gamin interdit de sieste. Ne détestant pas se faire vomir dessus, dans tous les sens du terme, par toute une famille. Aimant être payée avec un lance-pierres. Adorant par dessus tout recevoir le même type de considération qu'une moisissure fleurissant sans crier gare sur le Kelly de son employeuse. Personnes susceptibles, s'abstenir.
Qui pourrait résister à une telle annonce ?
Nanny, une jeune étudiante de l'université de New York, finance ses études en gardant des enfants. Mais, quand elle accepte de s'occuper du petit garçon des X., elle ne sait pas ce qui l'attend !
Portrait au vitriol de cette classe privilégiée qui habite de gigantesques et luxueux appartements à Manhattan, Nanny, journal d'une baby-sitter, est un roman à la fois comique et poignant, aux accents irrésistiblement autobiographiques (les auteurs, ex-babysitters, savent visiblement de quoi elles parlent), un énorme best-seller aux États-Unis (plus de un million d'exemplaires vendus)."

J'ai adoré ce livre, très prenant, il se lit assez vite. On se sent limite copine avec la baby sitter. J'ai littéralement dévoré ce livre sous les conseils de ma soeur. En revanche, il est clair que c'est un petit livre (345 pages quand même) qui se lit assez facilement au soleil pendant les vacances...

1016665_2997954

J'ai ensuite attaqué ce livre très connu reçu à Noel dernier. Il est vraiment très facile et très rapide à lire. Les rebondissements sont assez foufous et la fin est parfaite (comme je les aime quoi). Je le conseille
"Un voyage low-cost ? dans une armoire Ikea ! Une aventure humaine incroyable aux quatre coins de l'Europe et dans la Libye post-Kadhafiste. Une histoire d'amour plus pétillante que le Coca-Cola, un éclat de rire à chaque page mais aussi le reflet d'une terrible réalité, le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle, sur le chemin des pays libres."

J'ai continué avec un auteur que j'adooooore par dessus tout. J'ai déjà lu pas mal de ses livres mais je dois reconnaitre que j'ai trouvé celui là un peu mo palpitant que les autres. Attention, je n'ai pas été dégoutée et ce n'était pas dur de se plonger dedans, d'ailleurs il a été lu en deux jours et demi!

"Rauno Rämekorpi, un riche industriel finlandais, fête ses soixante ans. Comme le veut la coutume, les invités ont afflué chez le héros du jour les bras chargés de cadeaux et de fleurs. Mais Mme Rämekorpi est allergique au pollen et Rauno se voit donc prié, à peine le dernier convive parti, de convoyer les fleurs à la décharge sans même prendre la peine d'ôter sa queue-de-pie. En chemin, l'heureux sexagénaire a soudain une bien meilleure idée : il offrira les bouquets à ses nombreuses maîtresses. Commence alors une tournée qui va mener ce noceur impénitent d'une alcôve à l'autre dans un déluge de libations et de bonne chère. Hilares, nous suivons les drôles de péripéties de ce vieux séducteur et de ses décapantes compagnes.
Le succès est tel que Rauno décide de réitérer sa généreuse virée à l'occasion des fêtes de fin d'année. Mais le vent semble entre-temps avoir tourné pour notre don Juan déguisé en Père Noël...
Une farce aux accents rabelaisiens, une réjouissante galerie de portraits de femmes victimes d'un héros qu'on adorera détester !"

index

J'ai terminé avec un autre grand classique.
"À Chamonix, un ancien guide de haute montagne refuse la fatalité de l'âge et de la maladie. Sa petite-fille Sophie, une adolescente de dix-huit ans, refuse le monde qu'on lui impose. En suivant les traces de son grand-père, elle va s'ouvrir au présent et faire l'apprentissage de la vie. Un roman fort et émouvant, dans l'environnement prestigieux du massif du Mont-Blanc.Depuis la mort brutale de Claire, sa femme, Lucien Bessette, soixante-dix ans, un ancien guide de haute montagne, ne sort pas de sa ferme de Lumeret, aux Houches. Il ne voit plus guère ses deux enfants, Alain et Pauline, qui ne lui ont jamais pardonné la liaison qu'il a eue un temps avec la secrétaire du bureau des guides de Chamonix, et pour laquelle il n'avait pas hésité à quitter sa famille. Le vieil homme est très attaché à Sophie, la fille de Pauline, " sa libellule " comme il la surnomme. Mais l'adolescente de dix-huit ans n'est plus l'enfant qui venait tous les étés passer ses vacances aux Houches. Rebelle, elle délaisse son grand-père et préfère faire les quatre cents coups avec les petits malfrats de la vallée. Pire, elle se drogue.Lucien, affaibli par une première attaque cérébrale, refuse de partir en maison de retraite malgré l'insistance de ses enfants qui, eux, souhaiteraient vendre la ferme, un bien venant de leur mère. Têtu, il défie la maladie en continuant de fumer et de boire, jusqu'au jour où une nouvelle attaque le terrasse. Après un séjour à l'hôpital de Chamonix, il est finalement admis en maison de retraite, où on le traite comme un vieillard. Lucien ne l'accepte pas. Et il ne veut pas mourir sans avoir accompli une chose essentielle et dont il ne parle à personne : respecter la promesse qu'il a faite à Claire le jour de sa mort, celle de se rendre au pied de la madone du petit Dru, là où il lui avait fait sa demande en mariage, afin de cueillir une edelweiss et remplacer celle qu'elle lui avait offerte et qu'il avait perdue. Il organise son " évasion " en trompant l'infirmière, puis retourne à la ferme afin de préparer son matériel d'escalade. Contre toute attente, il surprend sa petite-fille en train de voler les bijoux de sa grand-mère. Comment l'empêcher de faire échouer son projet ? Il décide alors de l'emmener avec lui...L'ascension commence avec un vieil homme diminué et une jeune fille en manque de drogue. Pire, le temps se détériore, le ciel se charge de nuages et l'orage éclate. Épuisé, Lucien est victime d'un nouveau malaise, Sophie doit se débrouiller toute seule pour trouver des secours..."

Mon petit gilbert bordes que j'adore depuis ma tendre adolescence. J'ai lu les deux tiers de ce livre et depuis trois jours que nous somems rentrés, c'est incompréhensible je n'ai pas trouvé le temps de lire une seule page!

index