Ce matin, j'étais folle de joie: j'avais rendez vous au chu afin de tenter un retournement (une version) et surtout mesurer le berlingot, regarder si tout va bien et discuter de la suite (et surtout fin) de ma grossesse...

IMG_5498

J'étais convoquée à 8h45 et on m'avais bien dit qu'il fallait compter toute la matinée parce qu'entre les monitoring (une heure avant et une heure après), l'échographie, la version et la radio... j'en avais pour longtemps. j'avais prévu mon coup et j'avais un super livre de 520 pages...

Quand je suis arrivée, il n'y avait pas grand monde dans la salle d'attente, j'étais contente! Mais ce bonheur a été de courte durée puisqu'au fur et à mesure de la matinée, des femmes sont arrivées en urgence (avec ou sans pompiers) pour accouchement imminent, perte des eaux et contractions rapprochées.
J'étais très contente pour elle, mais le souci c'est qu'elles prenaient ma place en salle d'examen et elles occupaient un médecin ou une sage femme...

J'ai du prendre mon mal en patience et vous ne croyez pas si bien lire... J'ai craqué vers midi en appelant mon mari, je n'avais pas vu une seule professionnelle, je 'navais pas apporté à manger et j'avais peur qu'en quittant la salle d'attente pour aller à la boulangerie acheter un truc on vienne me chercher pile à ce moment là...

Mo est arrivé vers 12h45, nous avons eu le temps de manger tranquillement un sandwich et c'est un quart d'heure plus tard qu'une sage femme est venue me chercher pour un monitoring...
J'ai donc passé 1h30 sur une table avec un monitoring, Mo est reparti travailler et j'ai pu discuter avec une autre sage femme. Le souci était qu'iln'y avait pas de salle pour faire la manipulation, trop d'accouchements au même moment. Je me suis donc fait uen raison, j'allais etre renvoyée chez moi.

J'ai quand même eu une petite carte avec un nouveau rendez vous et surtout un numérod e téléphone a appelé pour savoir si cela allait être possible jeudi de me prendre en rdv ou s'il fallait encore une fois décaler...

Ma décision est prise, je vais faire un peu de sport, monter quelques escaliers et marcher un peu plus afin que tout s'accélère... Il est hors de question que j'accouche en juillet, je serais capable d'en faire une déprime...

la suite jeudi!